Navigation – Plan du site
Actualité
Actualité des chaires

Création du Centre interdisciplinaire de recherche en biologie – CIRB

Alain PROCHIANTZ
p. 8-9

Entrées d’index

Mots-clés :

biologie
Haut de page

Texte intégral

Pr Alain Prochiantz

© P. Imbert, Collège de France

1La recherche en Biologie au Collège de France est distribuée entre plusieurs sites, en France et à l’étranger, distribution géographique qui varie avec les titulaires des chaires. Mais il y existe aussi une recherche en biologie importante sur le site Marcelin Berthelot, portée dans les années récentes par les chaires de Médecine expérimentale, de Physiologie de la perception et de l’action et de Neuropharmacologie, et dont les titulaires respectifs sont ou étaient les professeurs Pierre Corvol, Alain Berthoz et Jacques Glowinski. S’y ajoutent des équipes accueillies, le plus souvent des unités INSERM ou CNRS, qui mènent pour une durée limitée à quatre ou huit ans des recherches indépendantes de celles des professeurs titulaires.

2Cette organisation a permis d’attirer sur le site Marcelin Berthelot un ensemble de chercheurs de très haut niveau. Cependant, l’ouverture de plusieurs milliers de mètres carrés de laboratoires (bâtiment C du site) suivie de la nomination et de l’installation du titulaire de la chaire des Processus morphogénétiques (l’auteur de ces lignes), a conduit à modifier l’organisation de la recherche en biologie sur le site. À vrai dire, elle en a été l’occasion, tant les conditions de la recherche ont été bouleversées au cours des dernières années, en particulier dans ce champ scientifique. De plus en plus, en effet, les travaux sont menés par de petites équipes indépendantes rassemblées en centres, départements, ou instituts –qu’importe le terme– et utilisatrices de plateaux technologiques partagés. Au point que les financeurs, publics ou non, internationaux, nationaux ou régionaux, mettent souvent ce type d’organisation comme condition à l’octroi d’un financement.

Marcelin Berthelot, titulaire de la chaire de Chimie organique de 1865 à 1907.

© P. Imbert, Collège de France

Claude Bernard, titulaire de la chaire de Médecine de 1855 à 1878.

© P. Imbert, Collège de France

3C’est dans ce contexte que l’administrateur du Collège de France m’a chargé de mettre en place un centre de recherche sur le site Marcelin Berthelot. Mais le Collège de France n’est pas une institution banale et ce changement ne pouvait faire fi de certaines contraintes et spécificités. En première ligne figurait le respect d’une pluridisciplinarité propice à l’accueil de toute équipe dirigée par un professeur qui, une fois nommé, voudrait faire valoir ses droits à travailler sur le site. Cela n’a pas posé de problème, car j’en suis persuadé, les instituts pluridisciplinaires sont d’une très grande richesse. Je préfère les lieux où les objets sont entrés un par un à la suite d’un choix esthétique à ceux dessinés par un décorateur. La biologie se définit par sa diversité et faire place à cette diversité ne pouvait que me réjouir. Bien entendu, il faut veiller à entretenir la vie intellectuelle et s’assurer d’un usage partagé des outils. Mais ayant vécu cette situation comme directeur du département de biologie de l’École normale supérieure, je n’étais pas effrayé par le concept.

4Il est d’ailleurs souhaitable qu’au sein de ce centre interdisciplinaire de recherche en biologie (CIRB et, peut-être, dans le futur, Centre Claude Bernard) cette diversité aille au-delà de la seule biologie. Nous souhaitons soit accueillir des équipes de chimistes et de physiciens, soit tisser des liens étroits avec des équipes relevant de ces deux disciplines qui sont déjà sur le site Marcelin Berthelot ou viendront s’y installer une fois que les laboratoires auront été rénovés. L’interaction avec ces disciplines est importante. Pour la chimie, elle se place dans une tradition toujours vivante, initiée au Collège de France par les collaborations entre Claude Bernard et Charles Barreswil (de la chaire de Théophile Pelouze) ou, évidemment, Marcelin Berthelot. Pour ce qui est de la physique, les interactions sont plus récentes, illustrées par les physiciens de la «matière molle» école de pensée très active dans notre pays et dont Pierre-Gilles de Gennes fut un des plus éminents représentants. Évidemment nous n’oublions pas les mathématiciens et la modélisation. Le CIRB recrutera en fin d’année 2010 une ou deux équipes relevant de cette discipline.

5Ce qui m’amène à la question de la gouvernance et des recrutements. Le CIRB a été initié par la fusion des équipes déjà en place, mais sera progressivement complété par de nouvelles équipes. Trois viennent d’être recrutées et une ou deux autres, dans le domaine des mathématiques, le seront dès cette année. Le mode de recrutement est très important pour s’assurer du maintien de la qualité scientifique. À la suite d’un appel d’offre international publié dans les medias appropriés (Science, Nature,…), les candidats sont auditionnés par un conseil scientifique international auquel sont associés des représentants des tutelles. Tous les membres du CIRB peuvent assister aux présentations mais les délibérations et les choix sont de la seule autorité du conseil qui propose un classement. Le CIRB ouvrira en janvier 2011. Toutes les équipes, à l’exception des équipes de chaire, sont recrutées pour une période de quatre ans, renouvelable une fois. Pour ce qui est de la gouvernance, elle est régie par les règles habituelles : indépendance totale des équipes, mutualisation des moyens, décisions prospectives et budgétaires prises en commun par le conseil du CIRB. Le tout dans le respect des règles qui s’im-posent statutairement à une unité de recherche mixte entre Collège de France, CNRS et INSERM.

Le Centre vient d’ouvrir une animalerie de poissons qui permet aux équipes d’avoir accès à un modèle expérimental de plus en plus prisé.

© P. Imbert, Collège de France

6Pour finir la présentation de ce nouvel outil de recherche, il ne nous a pas échappé que le Collège de France n’était pas isolé sur la Montagne Sainte-Geneviève. C’est la raison pour laquelle l’Institut de biologie de l’école normale supérieure (IBENS) –dirigé par Antoine Triller– et le CIRB ont mutualisé leurs plateaux techniques de protéomique, d’imagerie et de génomique fonctionnelle, ces deux derniers plateaux ayant reçu le label IBISA. Cette première mutualisation, nous l’espérons, en annonce d’autres puisque le CIRB et l’IBENS ont, avec quelques équipes de l’École supérieure de physique et chimie industrielle (ESPCI), déposé une demande de Labex. Au-delà, nos relations avec l’Institut Curie sont excellentes et j’ai ici le plaisir d’annoncer que le 4 mars 2011, nous aurons celui d’entendre au Collège de France des conférences données par les responsables de jeunes équipes récemment recrutées par l’École normale supérieure, l’Institut Curie et le CIRB.

7Un dernier mot, important: le CIRB ouvre en janvier 2011, mais ne sera officiellement inauguré qu’en mai de la même année. Nous avons pris le parti de faire de cette inauguration un événement scientifique de haute tenue, au cours duquel nous entendrons des professeurs du Collège de France, des membres du conseil scientifique international du CIRB, des représentants éminents des institutions voisines et des responsables d’équipes du CIRB. Nous espérons que la présence de nom-breux collègues assurera le succès de ces journées inaugurales des 16 et 17 mai 2011 et augurera bien de celui du centre interdisciplinaire de recherche en biologie. Je demande donc à tous de retenir cette date et de venir nombreux fêter avec nous la naissance du CIRB.

Entre le Collège de France et Notre Dame de Paris, les conduits et photons de la plate-forme d’imagerie.

© P. Imbert, Collège de France

Haut de page

Table des illustrations

Légende Pr Alain Prochiantz
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/823/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Légende Marcelin Berthelot, titulaire de la chaire de Chimie organique de 1865 à 1907.
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/823/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Légende Claude Bernard, titulaire de la chaire de Médecine de 1855 à 1878.
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/823/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Légende Le Centre vient d’ouvrir une animalerie de poissons qui permet aux équipes d’avoir accès à un modèle expérimental de plus en plus prisé.
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/823/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Légende Entre le Collège de France et Notre Dame de Paris, les conduits et photons de la plate-forme d’imagerie.
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/823/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 128k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lettre du Collège de France n° 30, Paris, Collège de France, p. 8-9, ISSN 1628-2329.

Référence électronique

Alain PROCHIANTZ, « Création du Centre interdisciplinaire de recherche en biologie – CIRB », La lettre du Collège de France [En ligne], 30 | décembre 2010, mis en ligne le 01 février 2011, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/823

Haut de page

Auteur

Alain PROCHIANTZ

Professeur au Collège de France, chaire Processus morphogénétiques

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page