Navigation – Plan du site
Publications

Philosophie et médecine en hommage à Georges Canguilhem

Anne Fagot-Largeault, Claude Debru et Michel Morange (dir.) Hee-Jin Han (éd.). Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2008. Ouvrage publié avec le soutien du Collège de France
p. 45

Une philosophie du vivant est affaire indécise, coincée entre chose et pensée, entre ceux qui optent pour le matérialisme et ceux qui perçoivent dans le vivant une âme ou un esprit, une réalité spirituelle. Conscient des enjeux, Canguilhem le résistant, le libertaire, trace son chemin en signifiant, au besoin avec une pointe d’agressivité, qu’il ne glissera pas plus sur une pente que sur l’autre. Il refonde la réflexion sur le vivant, d’une manière profondément originale, marquée par l’exigence de rigueur conceptuelle, par l’alliance de la philosophie et de l’histoire des sciences, et par une intelligence aiguë de l’acte médical.

Canguilhem, penseur aux intuitions abruptes, qu’il présentait avec une prudente modestie, avait à l’intérieur de la profession une présence forte, mais il n’était à aucun degré un philosophe médiatique ou mondain. Que reste-t-il de sa réflexion ? Comment sa pensée est-elle reçue par une nouvelle génération de philosophes qui ne l’ont pas connu personnellement, ni professionnellement ? C’est ce que ce recueil tente de préciser.

Ont contribué à ce volume : J.-G. Barbara, A. Benmakhlouf, J.-F. Braunstein, L. Cherlonneix, C. Debru, J.-C. Dupont, É. Giroux, H.-J. Han, N. Lechopier, A. Leplège, L. Montel, M. Morange, H. Schmidgen, F. Worms, In-Sok Yeo.