Navigation – Plan du site
Actualité

Création de la Fondation du Collège de France reconnue d’utilité publique

p. 21-22

Texte intégral

1Le décret de création de la Fondation du Collège de France, reconnue d’utilité publique, a été publié au Journal officiel du 7 avril 2008.

2La Fondation du Collège de France a pour but, dans l’esprit du Collège de France et de son ouverture, le soutien, le développement et la valorisation des activités d’enseignement, de recherche, de formation, de diffusion des connaissances, en France et à l’étranger.

3La volonté d’une gestion claire entre recherche, enseignements et financements privés a abouti à la création d’une Fondation. Une structure qui favorise une gestion par projet plus souple et plus ré-active tout en répondant à des critères stricts de gestion, de contrôle et d’évaluation.

4Les fonds privés mobilisés permettront de répondre aux besoins de financement de projets de recherche de l’Institution, d’accroître les ressources nécessaires à l’animation de la vie scientifique des chaires, de moderniser des laboratoires, d’acquérir des équipements techniques de dernière génération, d’amplifier la formation des jeunes chercheurs, de favoriser l’accès aux connaissances et aux dernières recherches menées par les chaires et par les équipes accueillies. Ils serviront l’exigence d’une recherche de haut niveau tournée vers la société.

5La dotation de la Fondation du Collège de France s’élève à 1 250 000 €. L’apport du Collège de France, pris sur ses fonds propres, et celui de M. Michel David-Weill ont été déterminants, complétés du soutien de la Fondation Bettencourt Schueller, de la société Laser et de la société belge Solvay. 

Une gouvernance ouverte sur la société civile

6Le conseil d’administration constitutif a élu le Pr Pierre Corvol et M. François Roussely respectivement au siège de Président et de Vice-président.

7La Fondation est administrée par un conseil constitué de 12 membres (le collège des membres fondateurs constitué de professeurs de l’institution, le collège des personnalités qualifiées qui fait appel à des personnalités de la société civile, académique et le collège des donateurs). La composition du conseil illustre la volonté de dialogue et d’échange de la Fondation avec la société civile et les acteurs du monde économique. C’est aussi le gage pour les grands mécènes et les donateurs d’une gestion ouverte et transparente.

8Le conseil d’administration a souhaité s’entourer d’un comité d’orientation scientifique composé de 6 à 8 membres, issu du corps professoral de l’institution, sous la direction du Pr Michel Zink.

9En plus de sa dotation, la Fondation ouvre son activité scientifique avec un budget de 4 400 000 € . Ainsi les Instituts d’Orient, bibliothèques spécialisées du Collège de France comptant parmi les plus belles d’Europe, seront rénovés et les collections informatisées avec le soutien de M. Michel David-Weill.

10Les laboratoires de biologie de la chaire de Processus morphogénétiques, qui ouvriront prochainement, seront équipés des dernières technologies en matière de recherche grâce au soutien du laboratoire Sanofi Aventis.

11Ce soutien vient compléter un geste de la Fondation Bettencourt Schueller qui a fait un don important au Collège de France pour l’équipement de plusieurs laboratoires.

12En prenant appui sur le cadre et les moyens de travail très performants du Collège de France ainsi que sur un environnement de travail pluridisciplinaire, ces fonds favorisent de nouvelles perspectives et de nouveaux défis scientifiques, une dynamique et un développement accrus de la recherche fondamentale et appliquée.

Stratégie de développement

13Outre les efforts qui seront menés pour sensibiliser aux dons et legs ainsi qu’aux nouvelles dispositions liées à l’acquittement de l’ISF, la Fondation a vocation à faciliter les échanges entre le monde académique et le monde économique. Elle proposera des actions de mécénat Recherche-Entreprises ou grands donateurs sur des programmes de développement identifiés soumis à un mécénat fléché : création d’une chaire ou d’un enseignement thématisé (cf. chaire d’Innovation technologique - Liliane Bettencourt créée en 2006), rénovation d’un lieu, soutien à un projet de recherche ou à une action spécifique, valorisation d’un patrimoine historique et culturel ; des dons orientés par domaines de recherche (physique, chimie, sciences du vivant, économie, mathématiques par exemple). Une petite fraction de chaque mécénat engagé est prélevée aux fins de soutenir des activités de recherche captant plus difficilement l’intérêt de mécènes. La Fondation a aussi vocation à développer des projets de recherche en toute autonomie.

14La Fondation se donne pour objectif de monter la dotation à 12 millions d’euros dans les quatre à cinq ans à venir. Les revenus des placements permettront de garantir un fonds annuel d’environ 500 000 € destiné à la recherche. La Fondation sollicitera les entreprises et les grands mécènes.

15Afin de développer la collecte annuelle sur projet, la Fondation étudiera avec les chercheurs les projets susceptibles de soutenir le développement et les objectifs scientifiques du Collège de France et plus largement des sciences françaises tout en contribuant à leur rayonnement international.

16Deux projets ont été récemment engagés avec le groupe Total et l’AFD : le soutien à l’animation scientifique des chaires thématisées nouvellement créées, « Développement durable-Environnement, Énergie et Société » et « Savoirs contre Pauvreté ».

17Un soutien à la diffusion des connaissances via le web par téléchargement des enseignements est aussi fortement espéré compte tenu du succès rencontré (300 000 heures de cours téléchargées chaque mois) ainsi que de nombreux projets en relation avec les différentes activités des chaires du Collège de France et impliquant des équipes extérieures et de jeunes chercheurs post-docs.

De gauche à droite : Philippe Lemoine, Michel David-Weill, Gérard Le Fur, Philippe Kourilsky, François Roussely, Pierre Corvol, Yves-Thibault de Silguy, Pierre-Étienne Will, Pierre Rosanvallon, Patrice de Maistre et Jacques Reisse.

De gauche à droite : Philippe Lemoine, Michel David-Weill, Gérard Le Fur, Philippe Kourilsky, François Roussely, Pierre Corvol, Yves-Thibault de Silguy, Pierre-Étienne Will, Pierre Rosanvallon, Patrice de Maistre et Jacques Reisse.

Membres du Conseil d’Administration

Collège des fondateurs :
Pr Pierre Corvol, Président du CA
Pr Pierre Rosanvallon, Secrétaire Général
Pr Philippe Kourilsky
Pr Pierre-Etienne Will

Collège des personnalités qualifiées :
M. François Roussely, Vice-Président du CA - Président du Crédit Suisse
Pr Jacques Reisse, membre du Coss - ULB, Belgique
M. Yves-Thibault de Silguy, Président de Vinci
M. Jean Paul Bailly, Président de La Poste

Collège des donateurs :
M. Patrice de Maistre, Trésorier - Directeur général de la Fondation Bettencourt Schueller
M. Gérard le Fur, Directeur général de Sanofi Aventis
M. Christian Jourquin, Président de Solvay
M. Philippe Lemoine, Président de Laser

Commissaire du gouvernement :
M. Jean-Richard Cytermann, membre de droit.
Président du Comité d’orientation scientifique :
Pr Michel Zink

Directrice :
Mme Marie Chéron

Coordonnées :

18Fondation du Collège de France
11 place Marcelin-Berthelot
75005 Paris
fondation@college-de-france.fr
01 44 27 11 78
Les dons attribués à la Fondation du Collège de France sont déductibles de l’impôt : pour les particuliers à hauteur de 66 % du montant du don et à concurrence de 20 % du revenu imposable ; pour les entreprises, 60 % du montant du don est déductible de l'impôt sur les sociétés dans la limite de 5 ‰ du chiffre d'affaires de l'entreprise. La Fondation étant reconnue d’utilité publique, les legs sont exonérés des droits de succession.

Haut de page

Table des illustrations

Titre De gauche à droite : Philippe Lemoine, Michel David-Weill, Gérard Le Fur, Philippe Kourilsky, François Roussely, Pierre Corvol, Yves-Thibault de Silguy, Pierre-Étienne Will, Pierre Rosanvallon, Patrice de Maistre et Jacques Reisse.
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/642/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 41k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La Lettre du Collège de France, Collège de France, Paris, décembre 2008, p. 21-22. ISSN 1628-2329

Référence électronique

« Création de la Fondation du Collège de France reconnue d’utilité publique », La lettre du Collège de France [En ligne], 24 | décembre 2008, mis en ligne le 15 novembre 2010, consulté le 22 mai 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/642

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page