Navigation – Plan du site

Éditorial

Pierre Corvol
p. 3-4
Traduction(s) :
Editorial

Texte intégral

Pr Pierre Corvol

  • 1  La brochure réalisée pour cet événement est jointe à ce numéro.

1Après la modernisation des locaux d’enseignement du Collège de France, l’inauguration1, le 26 mai dernier, des locaux rénovés du bâtiment de chimie et de biologie ainsi que celle de la bibliothèque générale est une nouvelle étape dans le grand projet de rénovation du Collège de France.

2La réhabilitation des 8 000 m² de laboratoires de chimie et de biologie était indispensable pour offrir aux chercheurs des conditions de travail et de sécurité adaptées. Elle redonne vie à une longue tradition de recherche en sciences exactes sur le site Marcelin Berthelot du Collège, dans ces mêmes murs qui résonnent encore de grands noms rendus illustres par des découvertes majeures, ceux de Frédéric Joliot, Francis Perrin, Louis Leprince-Ringuet, Pierre-Gilles de Gennes, Alain Horeau, Jean Roche, Alfred Jost, François Morel, pour n’en citer que quelques uns, parmi ceux qui ont aujourd’hui disparu.

3Le projet de rénovation du Collège a débuté en 1991 sous l’impulsion d’André Miquel, alors administrateur, et à la faveur de la décision du Président de la République, François Mitterrand, d’inscrire cette opération dans le cadre de la mission des Grands Travaux du Président de la République. C’est Jacques Glowinski qui a conduit cette entreprise de bout en bout. Aujourd’hui administrateur honoraire, il a été chargé par l’Assemblée de poursuivre cette mission. Sans ses compétences, son sens esthétique et son opiniâtreté, ce projet splendide n’aurait pas été achevé dans les conditions que l’on peut apprécier aujourd’hui.

4Ces travaux ont été rendus possibles grâce à l’aide déterminante de l’État qui a assuré la plus grande part du financement, malgré des situations administratives et financières souvent complexes que le ministère de la Recherche et le rectorat de Paris nous ont aidés à résoudre. Nous avons bénéficié également de l’aide de la mairie de Paris, de la région Ile-de-France pour l’aménagement de l’animalerie et de la bibliothèque, de l’université Pierre et Marie Curie pour les équipements des laboratoires de chimie.

5Le soutien de nos mécènes a été crucial. La Fondation Bettencourt-Schueller a permis de compléter le projet architectural, d’aménager les laboratoires de biologie et de chimie ; le groupe Sanofi-Aventis a participé à l’acquisition d’équipements du laboratoire de biologie. Enfin, le Collège lui-même, par ses fonds propres et ses crédits de maintenance, a contribué au financement de cette opération complexe.

6Le projet architectural, conçu par l’architecte Jacques Ferrier en 2000, avait pour objectif de créer des continuités entre des bâtiments contigus mais présentant des niveaux et des agencements différents. Il s’agissait de distribuer rationnellement les circulations, d’aménager des espaces d’accueil communs et de réaliser une cafétéria. S’y ajoutait la création d’une bibliothèque générale dans le bâtiment de l’aile est de la cour d’honneur, avec des réserves en sous-sol, ainsi qu’une allée-musée reliant la bibliothèque au bâtiment de chimie et de biologie. Outre Jacques Ferrier, les architectes Jean Bernhart puis Jean-Marie Coustère ont participé aux études et aux travaux. La maîtrise d’œuvre déléguée Technip TPS a été associée dès le début à l’ensemble de cette opération. La maîtrise d’ouvrage déléguée de l’ensemble des opérations de restauration et d’aménagement de cette phase de travaux a été assurée par l’EMOC, Établissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels.

7Les bâtiments inaugurés le 26 mai abritent les laboratoires CNRS du Collège de France en chimie et en biologie : ceux de la chaire de Chimie de la matière condensée de Jacques Livage et de la chaire de Processus morphogénétiques d’Alain Prochiantz. Ils accueillent aussi de jeunes équipes de recherche, ainsi qu’un centre d’imagerie cellulaire, de grands équipements pour l’étude des structures moléculaires, et une animalerie transgénique. Le bâtiment bénéficie également d’une superbe cafétéria et d’espaces de rencontre, d’une salle de séminaire commune et de salles de réunion favorisant les échanges entre les chercheurs.

8Quant à la bibliothèque générale, dirigée par Marie-Renée Cazabon, conservatrice générale, ses 2 000 m² de locaux, équipés des dernières technologies grâce au soutien de Michel David-Weill, permettront aux 120 000 ouvrages et aux archives du Collège actuellement entreposés à l’extérieur de réintégrer le site Marcelin Berthelot et d’être remis à la disposition des chercheurs.

9Il nous reste maintenant à franchir une dernière étape : celle de la troisième phase de travaux qui concernera la réhabilitation complète de 8 000 m² supplémentaires de laboratoires consacrés à la chimie et à la physique. Le projet comporte, en outre, la création d’un centre d’accueil pour les titulaires des chaires annuelles du Collège et les professeurs étrangers invités. Ce chantier financé par l’État dans le cadre du contrat de projet État-Région 2007-2012, et qui reçoit le soutien de la Fondation Bettencourt-Schueller, débutera fin 2009 et s’achèvera en 2012.

10À terme, les amphithéâtres, les laboratoires et les bibliothèques du Collège de France constitueront une infrastructure privilégiée pour la recherche et l’enseignement, située au cœur du quartier latin, avec ses grandes écoles et ses universités. Tous les atouts sont réunis pour favoriser une recherche véritablement interdisciplinaire sur ce site : diversité des disciplines – physique, chimie, biologie et aussi mathématiques et informatique –, qualité des laboratoires, proximité physique des différentes équipes, facilité d’accès à l’enseignement donné au Collège de France.

11Dès aujourd’hui, nous avons un avant-goût de ce qui devient possible. L’arrivée des nouvelles équipes de biologie conduit à la création d’un Centre interdisciplinaire de recherche en biologie avec les équipes présentes sur le site. Un appel d’offres pour l’accueil de jeunes équipes en biologie vient d’être ouvert pour permettre à de nouveaux chercheurs de bénéficier des excellentes conditions de travail et des plateaux techniques du Collège. D’ores et déjà, les deux jeunes équipes Inserm de Christian Giaume et de Guy Tran Van Nhieu sont installées dans ces locaux. Les premiers contacts entre les chercheurs de chimie et de biologie récemment arrivés ouvrent de nouvelles pistes de recherche encore inexplorées. Un exemple ? Comment se forment les enveloppes en silice des diatomées, ces microalgues du plancton sur lesquelles travaillent les chimistes du groupe de Jacques Livage et Clément Sanchez ? Leur étonnant processus de biominéralisation pourrait-il permettre une encapsulation originale de produits biologiquement actifs, voire de cellules ? Peut-on réaliser des guides moléculaires pour stimuler la plasticité du tissu cérébral à partir de la découverte d’Alain Prochiantz et de son équipe concernant un nouveau mode de signalisation entre les cellules ?

12À n’en pas douter, tout cet effort déployé va porter ses fruits. Il n’est pas exagéré de dire qu’avec ces infrastructures rénovées et cette réorganisation de grande ampleur, c’est vraiment une nouvelle ère de recherche qui s’ouvre au Collège de France. Au nom de notre institution, je tiens à remercier chacun de ceux – nombreux, au Collège et parmi les partenaires et prestataires de l’institution – qui d’une manière ou d’une autre ont contribué au succès de cette opération créant pour les chercheurs du Collège de France un environnement de travail exceptionnel.

De droite à gauche : Pierre Corvol, Valérie Pécresse, Jean-François Dehecq, Liliane Bettencourt.

13  

Haut de page

Notes

1  La brochure réalisée pour cet événement est jointe à ce numéro.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Pr Pierre Corvol
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/61/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/61/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Légende De droite à gauche : Pierre Corvol, Valérie Pécresse, Jean-François Dehecq, Liliane Bettencourt.
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/61/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 19k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La Lettre du Collège de France n° 26, Collège de France, Paris, juin 2009, p. 3-4. ISSN 1628-2329

Référence électronique

Pierre Corvol, « Éditorial », La lettre du Collège de France [En ligne], 26 | juin 2009, mis en ligne le 24 juin 2010, consulté le 20 août 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/61

Haut de page

Auteur

Pierre Corvol

Administrateur du Collège de France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page