Navigation – Plan du site
Publications

Pierre Briant, Wouter Henkelman et Matthew Stolper (dir.), L’archive des Fortifications de Persépolis. État des questions et perspectives de recherches

Persika 12, collection dirigée par Pierre Briant, chaire d’Histoire et civilisation du monde achéménide et de l’empire d’Alexandre, Collège de France, Paris, Éditions de Boccard, 2008
p. 46

Découvertes en 1933 par la mission américaine de Chicago lors des travaux de dégagement et de fouilles qu’elle conduisait sur la terrasse de Persépolis, les tablettes dites du Trésor et les tablettes dites des Fortifications ont été publiées jusqu’ici sous forme partielle, grâce à l’admirable travail pionnier mené par George G. Cameron (tablettes du Trésor ; 1948) et par Richard T. Hallock (tablettes des Fortifications; 1968, 1979). L’importance de l’ensemble documentaire persépolitain a encore été rehaussée par la découverte récente d’autres archives provenant d’autres régions de l’empire. Par ailleurs, un vaste programme d’enregistrement, de catalogage, de numérisation et de diffusion des textes et sceaux de l’archive des Fortifications a été lancé à l’Oriental Institute de Chicago sous la direction du Professeur Matthew W. Stolper : c’est le Persepolis Fortification Archive Project (PFA). Le site OCHRE qui en est l’expression sur le web entend également promouvoir un effort de collaboration étroite avec d’autres sites de diffusion en ligne créés tant aux États-Unis (CDLI, Inscriptifact) qu’en Europe (Achemenet, MAVI).

Pour toutes ces raisons, le temps était venu de faire le point sur les recherches et sur les publications en cours, de clairement marquer la spécificité de l’archive des Fortifications et, tout à la fois, de montrer ses liens avec d’autres ensembles documentaires situés sur et hors le territoire de l’empire. Inscrit lui-même dans le programme du GDR 2538, un colloque consacré spécifiquement à ce thème et à cette documentation a donc été réuni à Paris en novembre 2006, à l’initiative de Pierre Briant (Collège de France), de Wouter Henkelman (Collège de France) et de Matthew Stolper (Oriental Institute, Chicago). Y ont été conviés non seulement celles et ceux qui participent directement au projet-PFA, mais aussi des chercheurs qui travaillent sur des archives dont l’organisation interne les rapproche des caractéristiques fonctionnelles de l’archive des Fortifications (aire assyro-babylonienne ; archives démotiques d’Égypte ; tablettes mycéniennes de Pylos). Les Actes ici publiés proposent un état des questions, et ils visent à ouvrir des perspectives de recherches et ainsi à donner une nouvelle impulsion au profond mouvement en cours de renouvellement des études sur l’empire achéménide.