Navigation – Plan du site
Publications

Jacques Bouveresse et Pierre Wagner (dir.), Mathématiques et expérience - L’empirisme logique à l’épreuve (1918-1940)

Coll. Collège de France, Paris, Éditions Odile Jacob, 2008
p. 45

Comment les mathématiques, pure création de l’esprit humain, peuvent-elles s’appliquer au monde réel qui nous entoure ? Comment les géométries non euclidiennes, nées de spéculations abstraites, peuvent-elles décrire l’atome ou l’univers ? Comment la pure logique du calcul des probabilités peut-elle servir à établir les lois de la physique ou les statistiques des assurances ?

Ce sont ces questions qu’affronte dans l’entre-deux-guerres l’empirisme logique, ce grand courant du rationalisme européen qui suscite aujourd’hui un intérêt nouveau. Ses grandes figures, Carnap, Schlick, Reichenbach et quelques autres, ont été des penseurs très différents et profondément originaux. La philosophie des sciences contemporaine a encore de nombreuses leçons à tirer de leurs innovations conceptuelles et de leurs débats internes, mais aussi de la réflexion sur les limites de leur démarche et sur les obstacles qu’ils ont rencontrés.