Navigation – Plan du site
Colloques

Atomes, cavités et photons

Michel Brune et Jean-Michel Raimond
p. 28

Résumé

Colloque international organisé par Jean-Michel Raimond et Michel Brune, laboratoire Kastler Brossel (LKB), École normale supérieure, avec le soutien de la Fondation Hugot du Collège de France
10-12 septembre 2009

Haut de page

Notes de la rédaction

Le programme du colloque ainsi que les comptes rendus de certaines présentations peuvent être consultés sur le site : www.cqed.org

Texte intégral

Theodor Hänsch

© P. Imbert, Collège de France

1Cette manifestation a été l’occasion de célébrer le 65e anniversaire de notre collègue, Serge Haroche, titulaire de la chaire de Physique quantique au Collège de France. Une vingtaine de scientifiques venus de France, d’Europe, des États-Unis, du Japon et du Brésil ont ainsi pu présenter à Paris, devant une large audience, leurs travaux portant sur des thèmes de recherche auxquels Serge Haroche et son équipe ont contribué depuis trois décennies. L’électrodynamique quantique en cavité, qui s’intéresse au couplage d’atomes avec quelques photons piégés dans une cavité, était le sujet central du colloque, qui a également abordé d’autres domaines voisins en optique et en information quantiques.

2La liste des participants incluait Claude Cohen-Tannoudji, professeur honoraire au Collège de France, prix Nobel de physique en 1997, qui fut le directeur de thèse de Serge Haroche, Daniel Kleppner, du MIT, l’inventeur du maser à hydrogène et l’une des personnalités les plus influentes de la physique atomique mondiale, Roy Glauber de Harvard, le père de la théorie de l’optique quantique, pour laquelle il a reçu le prix Nobel en 2005, Theodor Hänsch de l’institut Max Planck de Garching en Allemagne, l’un des fondateurs de la spectroscopie laser, prix Nobel en 2005 également, ainsi que David Wineland, le grand spécialiste américain du piégeage des ions atomiques en vue d’applications à l’information quantique et à la métrologie du temps.

3Il faut ajouter à cette liste Peter Zoller, Anton Zeilinger et Rainer Blatt, trois scientifiques qui font le renom de l’école autrichienne d’information quantique. Massimo Inguscio, Gerhardt Rempe, Andreas Wallraff et Peter Knight représentaient respectivement la physique quantique italienne, allemande, suisse et anglaise. La recherche française n’était pas en reste avec Philippe Grangier (Institut d’optique de Palaiseau), Jean-Michel Gérard (CEA, Grenoble) et Jakob Reichel (LKB-ENS). Plusieurs anciens étudiants, postdocs, visiteurs et collaborateurs de Serge Haroche et de son groupe sont aussi venus à Paris pour l’occasion : Dieter Meschede, Arno Rauschenbeutel et Ferdinand Schmidt-Kaler de Bonn, Mayence et Ulm, Vahid Sandoghdar de l’Institut polytechnique de Zurich, Luigi Moi de Sienne, Enrique Solano de Bilbao, Luiz Davidovich et Nicim Zagury de Rio de Janeiro. Enfin, Yoshi Yamamoto (Stanford et National Institute of Informatics - Tokyo), qui a pendant dix ans codirigé avec Serge Haroche un programme de recherche franco-americano-japonais sur l’intrication quantique, était également présent.

4Certaines présentations ont rappelé l’histoire de l’électrodynamique quantique en cavité. D’autres ont décrit les derniers développements de la recherche dans ce domaine et dans d’autres, qui lui sont reliés. La manipulation d’atomes et de photons uniques, les progrès de la mesure des fréquences et du temps, les récentes avancées de la communication quantique, l’extension des concepts de la physique atomique et de l’optique quantique à l’étude des atomes artificiels que sont les boîtes quantiques et les circuits Josephson supraconducteurs ont fait l’objet de très belles présentations. Tous les exposés ont donné lieu à des discussions très animées.

5En plus des débats scientifiques, un banquet a été organisé le 11septembre au musée Jacquemart André, réunissant des scientifiques ordinairement dispersés dans le monde entier et qui ont eu ainsi l’opportunité de tisser ou de renouer des liens personnels. Grâce au parrainage de l’Institut de France, propriétaire du musée, les invités ont pu à cette occasion visiter, le jour de son inauguration, l’exposition consacrée à la collection Brukenthal.

Pr Claude Cohen-Tannoudji

© P. Imbert, Collège de France

Haut de page

Table des illustrations

Légende Theodor Hänsch
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/363/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Légende Pr Claude Cohen-Tannoudji
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/363/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 63k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lettre du Collège de France n° 27, Paris, Collège de France, p. 28, ISSN 1628-2329.

Référence électronique

Michel Brune et Jean-Michel Raimond, « Atomes, cavités et photons », La lettre du Collège de France [En ligne], 27 | décembre 2009, mis en ligne le 24 juin 2010, consulté le 29 mars 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/363

Haut de page

Auteurs

Michel Brune

Laboratoire Kastler Brossel (LKB), École normale supérieure

Articles du même auteur

Jean-Michel Raimond

Laboratoire Kastler Brossel (LKB), École normale supérieure

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page