Navigation – Plan du site
Colloques

Évaluation des politiques de développement regards croisés : scientifiques et acteurs de terrain

Esther Duflo
p. 27

Résumé

Séminaire organisé par le Pr Esther Duflo, chaire Savoirs contre pauvreté, année académique 2008-2009

8-9 juin 2009

Les vidéos sont disponibles sur le site internet du Collège de France

La chaire reçoit le soutien de l’Agence française de développement

Haut de page

Texte intégral

Pr Esther Duflo

© P. Imbert, Collège de France

1Ce séminaire a rassemblé des chercheurs économistes et des responsables de programme de développement de plusieurs pays. Il s’agissait de rapprocher le point de vue d’un scientifique et celui d’une personne de terrain, afin d’exposer aussi bien les résultats techniques de différentes évaluations aléatoires que leurs applications pratiques.

2La plupart des expérimentations abordées ont été conduites par les chercheurs de J-PAL.

3Abhijit Banerjee (professeur d’économie, MIT) et Fouad Abdelmoumni (directeur général, Al Amana, Maroc) ont évoqué les évaluations aléatoires en cours dans différents pays afin de mesurer l’impact de la micro-finance sur la santé, le niveau d’éducation, le pouvoir de décision des femmes, ce qui n’a jamais été fait.

4Dean Karlan (professeur d’économie, Yale) et Carlos Danel (cofondateur, Compartamos, Mexique) ont examiné la pertinence des politiques publiques qui invitent souvent les institutions de micro-finance à augmenter leur taux d’intérêt afin de diminuer leur dépendance aux subventions. Cette stratégie ne fait sens que si les emprunteurs ne sont pas sensibles au taux d’intérêt.

5Jakob Svensson (professeur d’économie, université de Stockholm) et Mary C.K. Bitekerezo (spécialiste du développement, Banque mondiale, Ouganda) ont rendu compte des effets favorables d’une expérimentation de suivi communautaire : en Ouganda, une association locale a encouragé des communautés à s’impliquer davantage au niveau des services de santé et à développer leurs capacités à demander des comptes aux services locaux.

6Rohini Pande (professeur d’économie, Harvard) et Anjali Bhardwaj (directrice, Satark Nagrik Sangathan, Inde) ont démontré les effets positifs des campagnes d’incitation au vote : plusieurs projets visent actuellement à mobiliser les électeurs des jeunes démocraties des pays en développement.

7Esther Duflo et Nina Singh (inspecteur général de police, Rajasthan, Inde) ont abordé une expérimentation visant à améliorer l’efficacité de la police au Rajasthan. Une évaluation aléatoire a mesuré l’impact de formations professionnelles dispensées au sein de la police et de changements dans la gestion du personnel. Certaines de ces actions ont permis aux usagers d’être mieux traités et aux policiers d’être plus performants.

8Orazio Attanasio (professeur d’économie, University College London) et Bertha Briceño (directrice de la direction des évaluations des politiques publiques, service national de la planification, Colombie) ont évalué et mis en œuvre un programme de transferts monétaires conditionnels en Colombie : Familias en Accion. Ils ont décrit à la fois, les difficultés pour mettre en place un tel programme, financé par un emprunt du gouvernement colombien auprès de la Banque mondiale, ainsi que ses effets positifs.

9Bruno Crépon (directeur des services de recherches, CREST-INSEE) et Annie Gauvin (directrice de la recherche, Pôle emploi) ont comparé les différents effets de programmes d’accompagnement public ou privé des chômeurs de longue durée. Cette évaluation aléatoire a révélé que les programmes mis en œuvre par le Pôle emploi ont eu un impact plus important.

10Rachel Glennerster, (directrice générale, J-PAL, MIT) et Rukmini Banerji, (directrice des programmes, Pratham, Inde) ont analysé les effets encourageants de programmes de contrôle de l’école mis en œuvre en Inde par Pratham, grâce à une évaluation randomisée. La participation des bénéficiaires au contrôle des services publics est de plus en plus perçue par les institutions internationales comme une des solutions permettant d’améliorer leur qualité.

11Pascaline Dupas, (professeur d’économie, UCLA, États-Unis) et Liza Kimbo (directrice, CFW Shops, Kenya) ont démontré qu’en Afrique sub-saharienne, pour lutter contre le paludisme, il est plus efficace de distribuer gratuitement les moustiquaires que de les vendre, et que le fait de les avoir données gratuitement n’empêche pas les gens de les acheter ultérieurement.

12Arianna Legovini (directrice de l’initiative « Évaluations d’impact en matière de développement », Banque mondiale, États-Unis), Abhijit Banerjee et Esther Duflo ont conclu ces deux jours en détaillant comment les évaluations influent sur la recherche et les politiques publiques.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Pr Esther Duflo
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/361/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lettre du Collège de France n° 27, Paris, Collège de France, p. 27, ISSN 1628-2329.

Référence électronique

Esther Duflo, « Évaluation des politiques de développement regards croisés : scientifiques et acteurs de terrain », La lettre du Collège de France [En ligne], 27 | décembre 2009, mis en ligne le 24 juin 2010, consulté le 28 mai 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/361

Haut de page

Auteur

Esther Duflo

Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Savoirs contre pauvreté, année académique 2008-2009

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page