Navigation – Plan du site
Colloques

Populations, comportements et développement durable

Henri Leridon
p. 26

Résumé

Colloque international organisé par le Pr Henri Leridon, chaire de Développement durable – environnement, énergie et sociétés, année académique 2008-2009

4-5 juin 2009

Les vidéos sont disponibles sur le site internet du Collège de France

La chaire reçoit le soutien de TOTAL

Haut de page

Texte intégral

Pr Henri Leridon

© P. Imbert, Collège de France

1Le Collège de France a inauguré en 2008-2009 une nouvelle chaire annuelle, consacrée au développement durable– environnement, énergie et sociétés. Le colloque « Population, comportements et développement durable » constituait le dernier élément de cette première année académique. Il a été organisé en association avec l’Académie des sciences (où un rapport sur « Population, alimentation et climat » est en cours de préparation, coordonné par Henri Leridon et Ghislain de Marsily), le but principal étant de mettre l’accent sur un certain nombre de comportements que les évolutions en cours obligeront à modifier.

2Après les propos d’ouverture prononcés par Pierre Corvol, administrateur du Collège, et Jean Dercourt, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, Joël Cohen (Rockefeller University, New York) a fait une intervention remarquée sur les perspectives de population mondiale en insistant sur le triptyque population-économie-environnement, les relations entre ces trois termes étant toutes médiatisées par la culture (en pratique, le niveau d’instruction). Outre la croissance encore attendue (9milliards d’habitants en 2050), l’évolution démographique se caractérisera par un vieillissement généralisé : jusqu’en 2000, l’effectif des 0-4 ans dépassait celui des plus de 60 ans ; l’écart va maintenant se creuser rapidement en faveur de la population âgée. François Gemenne (IEP, Paris) a complété le tableau en évoquant l’augmentation de l’impact des catastrophes naturelles sur les déplacements de populations, et en rappelant que cet impact est d’autant plus fort que les populations sont plus vulnérables : aux multiples sources d’inégalités entre populations, il faut donc ajouter celle-ci.

3Les évolutions climatiques attendues ont été présentées par Sandrine Bony-Léna (Laboratoire de météorologie dynamique, Paris), en insistant sur les marges d’incertitude des projections et sur la prise en compte des comportements humains dans les modélisations. Les modifications probables des températures et des régimes des pluies auront un impact sur les productions agricoles, et donc les ressources alimentaires des prochaines décennies. Jean-Luc Redelsperger (GAME/CNRM, Toulouse) a d’ailleurs montré comment la modification du régime des moussons avait déjà déplacé les cultures au Sahel, selon un gradient nord-sud. Le programme de recherche pluridisciplinaire AMMA a permis à la fois de comprendre les mécanismes de cette transformation et de mettre en place un système de prévisions météorologiques locales à court et moyen termes. Au plan mondial, de très intéressants scénarios d’évolution des disponibilités alimentaires au cours des cinquante prochaines années ont été construits par le CIRAD et l’INRA (scénarios « Agrimonde »), qui ont été présentés par Sébastien Treyer (AgroParisTech, Paris), tandis que Bruno Jarry (Académie des technologies, Paris) évoquait les risques de concurrence entre productions à usage alimentaire et biocarburants : la balance entre ces deux productions dépendra fortement de l’évolution des prix respectifs des produits alimentaires sur les marchés mondiaux et du pétrole. À ce sujet, Olivier Appert (Institut français du pétrole, Paris) a rappelé qu’on attend une croissance de 70 % de la demande énergétique, entre 2000 et 2030, alors que la population mondiale augmentera de 35 % dans le même temps : signe que la consommation par tête, qui s’était stabilisée de 1975 à 2000, est repartie à la hausse, principalement dans les pays émergents (Chine en tête). Autre ressource rare : l’eau, qui demandera une gestion de plus en plus rigoureuse. Selon Laurent Stéfanini (ambassadeur délégué à l’Environnement, Paris), les objectifs du Millénium pour 2015 quant à l’accès à l’eau et à l’assainissement seront loin d’être atteints, et pour Daniel Zimmer (Conseil mondial de l’eau, Marseille) on pourrait voir la proportion de la population en situation de stress hydrique passer de 20 à 50 %.

4La réflexion économique doit aussi intégrer toutes ces évolutions. Pour la contrainte démographique, Ronald Lee (université de Californie, Berkeley) a montré comment la baisse de la fécondité et le vieillissement modifient la structure de la consommation, de l’épargne et des transferts intergénérationnels. Quant au climat, son évolution introduit un élément d’incertitude qui rend la prévision économique particulièrement difficile : le point a été abordé par Claude Henry (IEP, Paris et Columbia University, New York).

5Les débats se sont prolongés au cours d’une table ronde, avec des interventions de Didier Blanchet (Insee, Paris), Françoise Héritier (Collège de France), Ghislain de Marsily (université ParisVI) et Henri Leridon. Enfin, Amartya Sen, prix Nobel d’économie, a conclu la réunion en évoquant les interactions entre « Sustainability, Population and Human Will ».

Haut de page

Table des illustrations

Légende Pr Henri Leridon
Crédits © P. Imbert, Collège de France
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/359/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 45k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lettre du Collège de France n° 27, Paris, Collège de France, p. 26, ISSN 1628-2329.

Référence électronique

Henri Leridon, « Populations, comportements et développement durable », La lettre du Collège de France [En ligne], 27 | décembre 2009, mis en ligne le 24 juin 2010, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/359

Haut de page

Auteur

Henri Leridon

Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Développement durable – environnement, énergie et sociétés, année académique 2008-2009

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page