Navigation – Plan du site

Comment Claude Lévi-Strauss préserva l’un des rites de la leçon inaugurale

Yves Laporte
p. 58-59

Texte intégral

Cours au Collège de France, 1972.

1Il y a plus d’un quart de siècle, le nouvel Administrateur du Collège que j’étais se demandait comment éviter que le début des séances de leçons inaugurales soit perturbé par le mouvement désordonné qui survenait à ce moment là dans la salle, en raison d’un nombre de sièges très inférieur à celui des auditeurs.

2Ces leçons étaient alors prononcées dans l’ancienne salle 8, qui ne comptait que 204 sièges dont ceux des premiers rangs étaient réservés aux professeurs du Collège. Cependant, comme ceux-ci n’assistaient pas tous à chaque leçon, plusieurs sièges restaient inoccupés après que le corps professoral, introduit dans la salle par l’appariteur avec une certaine solennité, eût fini de s’installer. Aussitôt, de nombreux auditeurs entassés debout au fond de la salle, se précipitaient pour se disputer les sièges convoités. Ce mouvement, le plus souvent bruyant, ne durait qu’une ou deux minutes, mais il paraissait long au nouveau professeur et à l’Administrateur. Debout sur l’estrade, ils attendaient que le calme se rétablisse, l’un pour présenter le nouveau titulaire, l’autre, naturellement un peu tendu, pour commencer sa lecture.

C. Lévi-Strauss, F. Héritier et Y. Laporte (au premier plan, au centre) 1988.

© N. Belmont.

3Il m’avait semblé que la gêne que cette agitation inévitable apportait au déroulement de la cérémonie qu’est une leçon inaugurale pourrait être supprimée en faisant entrer dans la salle le groupe des « anciens » professeurs avant l’Administrateur et le nouveau titulaire. On attendrait pour introduire ces derniers que le silence indique la fin de l’occupation des sièges de sorte qu’ils pourraient prendre tout de suite la parole. Je proposai à Pierre Joliot que nous adoptions cette façon de procéder pour sa leçon inaugurale du 11 décembre 1981. Il n’y vit pas d’inconvénient et les choses se déroulèrent comme prévu.

4Il fut le seul à bénéficier de cette mesure car peu de temps après sa leçon Monsieur Lévi-Strauss me fit courtoisement remarquer que si cette innovation était sans nul doute techniquement efficace, elle ne respectait pas la valeur symbolique de l’accompagnement du nouveau collègue par l’ensemble du corps professoral. Elle ne manquerait pas de donner l’impression que seul l’Administrateur apportait sa caution et son soutien au nouveau titulaire, alors qu’il n’était que l’un des professeurs parmi les autres. Qu’il soit chargé par ses pairs de veiller à l’exécution des décisions prises collégialement en assemblée n’y changeait rien. Il me recommanda de ne pas me séparer des autres professeurs pour accompagner le nouveau collègue. C’est ce que je fis dès la leçon suivante, non sans regretter un peu le sort réservé à une initiative que je croyais bonne.

5Je racontai récemment cet épisode à Françoise Héritier. Elle n’en fut pas étonnée, car il illustre bien le grand respect de Claude Lévi-Strauss pour les règles et coutumes que toutes les sociétés ont élaborées, qu’elles soient lointaines et mal connues de nous, ou qu’il s’agisse de celles où nous vivons.

6Je me réjouis beaucoup que la célébration de son centenaire me donne l’occasion de remercier cet éminent ethnologue et de lui exprimer ma très respectueuse admiration.

Assemblée des Professeurs – 1967.

Assemblée des Professeurs – 1967.

De gauche à droite
1er rang : F. Perrin, E. Benvéniste, R. Labat, M. Bataillon, E. Wolff, P. Courcelle, S. Mandelbrojt, L. Robert, P. Gourou.
2e rang : A. Dupont-Sommer, H. Laoust, J. Prentki, F. Lecoy, B. Halpern, F. Braudel, J. Leray, G. Blin, P. Develay.
3e rang : G. Posener, J.-P. Serre, J. Laval, A. Lichnerowicz, G. Dumézil, A. Horeau, F. Jacob, F. Perroux, L. Hambis, I.-S. Revah.
4e rang : L. Chevalier, I. Hyppolite, A. Lallemand, C. Lévi-Strauss, R. Minder, H.-C. Puech, A. Abragam, J. Berque, P.-M. Duval, J. Vuillemin, J. Gagé.

Assemblée des Professeurs – 1977.

Assemblée des Professeurs – 1977.

De gauche à droite
1er rang : F. Lecoy, G. Blin, J. de Romilly, G. Posener, A. Horeau, A. Chastel, A. Leroi-Gourhan, R. Aron, A. Fessard.
2e rang : J.-C. Pecker, J. de Ajuriaguerra, G. Duby, J. Berque, J.-P. Vernant, A. Bareau, J. Leray, E. Laroche.
3e rang : A. Lichnerowicz, C. Lévi-Strauss, F. Gros, J. Vuillemin, A. Miquel, A. Abragam, J. Delumeau, J. Prentki, G. Dagron, C. Cohen-Tannoudji, A. Jost.
4e rang : J.-P. de Morant, J.-P. Serre, J.-L. Lions, A. Caquot, P.-M. Duval, J. Ruffié, A. Sauvy, R. Stein, R. Pfau.
5e rang : M. Froissart, J. Benoit, P. Courcelle, L. Hambis, F. Morel, F. Jacob, J. Tits, Y. Laporte, J. Gernet, E. Le Roy Ladurie, P. Veyne.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Cours au Collège de France, 1972.
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/233/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 140k
Légende C. Lévi-Strauss, F. Héritier et Y. Laporte (au premier plan, au centre) 1988.
Crédits © N. Belmont.
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/233/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Titre Assemblée des Professeurs – 1967.
Légende De gauche à droite 1er rang : F. Perrin, E. Benvéniste, R. Labat, M. Bataillon, E. Wolff, P. Courcelle, S. Mandelbrojt, L. Robert, P. Gourou. 2e rang : A. Dupont-Sommer, H. Laoust, J. Prentki, F. Lecoy, B. Halpern, F. Braudel, J. Leray, G. Blin, P. Develay. 3e rang : G. Posener, J.-P. Serre, J. Laval, A. Lichnerowicz, G. Dumézil, A. Horeau, F. Jacob, F. Perroux, L. Hambis, I.-S. Revah. 4e rang : L. Chevalier, I. Hyppolite, A. Lallemand, C. Lévi-Strauss, R. Minder, H.-C. Puech, A. Abragam, J. Berque, P.-M. Duval, J. Vuillemin, J. Gagé.
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/233/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 396k
Titre Assemblée des Professeurs – 1977.
Légende De gauche à droite 1er rang : F. Lecoy, G. Blin, J. de Romilly, G. Posener, A. Horeau, A. Chastel, A. Leroi-Gourhan, R. Aron, A. Fessard. 2e rang : J.-C. Pecker, J. de Ajuriaguerra, G. Duby, J. Berque, J.-P. Vernant, A. Bareau, J. Leray, E. Laroche. 3e rang : A. Lichnerowicz, C. Lévi-Strauss, F. Gros, J. Vuillemin, A. Miquel, A. Abragam, J. Delumeau, J. Prentki, G. Dagron, C. Cohen-Tannoudji, A. Jost. 4e rang : J.-P. de Morant, J.-P. Serre, J.-L. Lions, A. Caquot, P.-M. Duval, J. Ruffié, A. Sauvy, R. Stein, R. Pfau. 5e rang : M. Froissart, J. Benoit, P. Courcelle, L. Hambis, F. Morel, F. Jacob, J. Tits, Y. Laporte, J. Gernet, E. Le Roy Ladurie, P. Veyne.
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/233/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 427k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La Lettre du Collège de France, hors série no 2 : Claude Lévi-Strauss, centième anniversaire, Collège de France, Paris, novembre 2008, p. 58-59. ISSN 1628-2329

Référence électronique

Yves Laporte, « Comment Claude Lévi-Strauss préserva l’un des rites de la leçon inaugurale », La lettre du Collège de France [En ligne], Hors-série 2 | 2008, mis en ligne le 24 juin 2010, consulté le 23 mars 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/233

Haut de page

Auteur

Yves Laporte

Administrateur du Collège de France de 1980 à 1991

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page