Navigation – Plan du site
International

Nouvelles perspectives sur les Philistins

à la lumière des fouilles récentes à Tell es-Safi, la Gath biblique des Philistins
Aren M. Maeir
p. 48

Texte intégral

Medinet Habu Ramses

1Les Philistins et leur culture constituent l’un des épisodes les plus fascinants de l’histoire du Proche-Orient ancien, en particulier à la lumière des riches données archéologiques, bibliques et épigraphiques relatives à cette culture, et du rôle central qu’ont joué les Philistins dans les récits bibliques anciens.

2Les deux dernières décennies de fouilles à Tell es-Safi/Gath, identifié comme la Gath biblique des Philistins (ville d’origine de Goliath selon le texte biblique), l’une des cinq villes de la Pentapole des Philistins, ont permis des découvertes importantes et révolutionnaires sur les origines, la formation, le caractère et la transformation de la culture philistine. Couplée avec de nouvelles données et de nouvelles analyses des découvertes sur d’autres sites pertinents pour l’étude de la culture philistine, une réévaluation des paradigmes habituels concernant cette culture fascinante peut être suggérée. Plusieurs aspects doivent être pris en compte :

31. Il y a peu de preuves pour affirmer une rupture majeure et des destructions massives entre le Bronze Récent cananéen et les niveaux philistins les plus anciens sur les principaux sites des Philistins.

42. On ne peut pas définir une origine étrangère monolithique pour les Philistins – ils sont plutôt constitués de peuples de différentes origines étrangères – y compris peut-être quelques groupes au profil de “pirates” – qui se sont ensuite mélangés avec les Cananéens locaux, pour former une entité culturelle “enchevêtrée”.

53. Au début de l’âge de Fer, l’identité philistine se basait surtout sur les aspects culturels non-locaux, mais ensuite, durant la période du Fer, les traditions locales sont devenues de plus en plus importantes. Néanmoins, tout au long de l'âge du Fer et jusqu’à sa fin, la culture philistine s’est significativement démarquée au travers de caractéristiques distinctes non-locales.

64. Le rôle dominant du royaume philistin de Gath au 10e siècle av. J.-C. – en fait jusqu’à la conquête du site par Hazaël d’Aram-Damas vers 930 av. J.-C. – soulève des doutes quant à la véracité de la description biblique de contrôle de Juda sur le pays des Philistins pendant les règnes de David et Salomon. En fait, dans des reconstitutions de la matrice géopolitique du Levant du Fer I, le rôle du royaume de Gath doit être souligné.

7Dans ma conférence, j’ai discuté de ces points et d’autres encore, qui tous exigent une révision assez importante des paradigmes habituels sur la culture philistine et ses relations avec les cultures voisines de l’âge du Fer (Israël, Juda, Phénicie, Égypte, etc.). En tant que tel, j’ai souligné que l’étude de la culture philistine et de son interface avec l’Israël biblique et les cultures associées évolue et se développe, et je crois que, dans un proche avenir, de nouveaux développements et idées vont émerger nombreux.

– M. Aren M. Maeir a été invité par l’Assemblée des professeurs, sur la proposition du Pr Thomas Römer.

- Retrouvez les vidéos de cette conférence sur le site www.college-de-france.fr, à la page du Pr Thomas Römer.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Medinet Habu Ramses
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/2113/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 550k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aren M. Maeir, « Nouvelles perspectives sur les Philistins  », La lettre du Collège de France [En ligne], 40 | août 2015, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 24 mai 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/2113

Haut de page

Auteur

Aren M. Maeir

Université de Bar-Ilan, Ramat Gan (Israël)

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page