Navigation – Plan du site
Chaires annuelles

Les ressources minérales

Un enjeu majeur du développement durable
Georges CALAS
p. 9

Texte intégral

`

Le nickel est une ressource majeure de la Nouvelle-Calédonie (sur la photo : la mine de Tiébaghi, située dans la province Nord, à 385 km de Nouméa). À l’arrière-plan, le lagon de Nouvelle-Calédonie, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

1Le domaine des ressources minérales constitue un champ de réflexion transversal, associant biogéosciences, sciences de l’environnement et sciences des matériaux avec des aspects socio-économiques, politiques et historiques très importants.

2Les ressources minérales ont marqué le développement de l’humanité, les matériaux bruts laissant progressivement la place à des matériaux transformés par des technologies qui ont connu des révolutions technologiques successives. L’exploitation de ces ressources pose des défis majeurs en raison de l’augmentation considérable des quantités extraites, soulevant des questions sur l’évolution future de l’activité minière. Domaine très hétérogène (7 à 9 ordres
de grandeur séparent en effet la valeur d’un diamant brut de celle d’un granite), les matières premières sont à l’origine de notre environnement quotidien : matériaux de construction, verres, céramiques et ciments, papier, cosmétiques et matériaux composites, etc.

3L’exploitation des richesses minérales est une composante majeure des grands équilibres géopolitiques. Ces ressources sont souvent mal partagées : 75 % du platine mondial est produit en Afrique du Sud, ce pays possédant 95 % des réserves mondiales de platinoïdes, métaux précieux utilisés en catalyse et chimie fine. On peut également noter que la croissance économique chinoise se manifeste aussi de façon spectaculaire dans le domaine minier, ce pays produisant actuellement la moitié de la production mondiale d’acier alors qu’il en produisait 15 % en 2000.

4Les minéraux industriels peuvent sembler d’une grande banalité, sable ou argile par exemple, mais de nombreuses applications exigent une qualité qui ne se trouve que dans des gisements spécifiques. L’utilisation de ces minéraux est gouvernée par leurs propriétés structurales à l’échelle atomique. C’est par exemple le cas du talc, dont la structure explique les propriétés hydrophobes qui conditionnent ses nombreux usages, ou du kaolin, dont la morphologie en plaquettes, utilisée dans la fabrication du papier, est elle aussi directement héritée de la structure de ce minéral. La criticité des ressources est bien illustrée par les terres rares, éléments chimiques indispensables à de nombreuses technologies. La crise de 2010 entre la Chine et le Japon, fortement médiatisée, a montré l’émergence d’un nouveau type de conflit. En une trentaine d’années, la Chine a contrôlé la quasi-totalité de la production mondiale des terres rares, ce qui a rendu possible une telle crise. Depuis 2010, de nombreux pays ont tiré les leçons de cette situation en mettant en valeur des gisements de terres rares sur leur territoire, régularisant ainsi le marché international.

5Les ressources minérales illustrent de façon spectaculaire le fonctionnement de notre planète. Les grands gisements de matières premières correspondent souvent à des événements géologiques exceptionnels, comme en Afrique du Sud, où un des plus grands complexes magmatiques du monde, formé il y a plus de 2 milliards d’années, contient des réserves considérables d’éléments à forte valeur (platinoïdes, Cr, V). On peut également citer les gisements de fer de classe mondiale qui correspondent tous à l’émergence de l’oxygène atmosphérique liée à l’apparition de la photosynthèse à partir de 2,4 milliards d’années.

6Dans le futur, la durabilité de l’activité minière s’appuiera sur la découverte de nouvelles ressources, grâce aux progrès dans les méthodes d’exploration minière et de traitement des minerais. La maîtrise des impacts et des contaminations des milieux par les métaux lourds, la réhabilitation des sites après exploitation, les impacts des activités minières dans des environnements fragiles comme les zones arctiques, les incidences en termes humains, économiques et sociétaux, le rôle du recyclage pour économiser la ressource minière et développer les “matières premières secondaires”, sont autant de sujets de réflexion dans un contexte de développement durable.

– L’intégralité de la leçon inaugurale est consultable sur le site www.college-de-france.fr, à la page de Georges Calas.

– Leçon inaugurale à paraître aux éditions Fayard.

– La chaire reçoit le soutien de Total.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Le nickel est une ressource majeure de la Nouvelle-Calédonie (sur la photo : la mine de Tiébaghi, située dans la province Nord, à 385 km de Nouméa). À l’arrière-plan, le lagon de Nouvelle-Calédonie, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/2075/img-1.png
Fichier image/png, 989k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Georges CALAS, « Les ressources minérales », La lettre du Collège de France [En ligne], 40 | août 2015, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/2075

Haut de page

Auteur

Georges CALAS

Professeur à l’Institut de minéralogie, physique des matériaux et cosmochimie de l’université Pierre et Marie Curie, membre de l’Institut universitaire de France.

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page