Navigation – Plan du site
Publications

Henri Leridon, De la croissance zéro au développement durable

Coll. Leçons inaugurales du Collège de France, Paris, Collège de France/Fayard, 2009
p. 62

Il y a 40 ans, l’humanité vivait un événement unique dans son histoire : le taux de croissance de la population passait par un maximum (2 % par an) avant d’amorcer une diminution. La phase de très forte croissance qui avait précédé ce maximum a suscité une grande inquiétude, qui s’est traduite par des souhaits de « croissance zéro » pour la population comme pour l’économie mondiales. Mais l’hypothèse d’une croissance économique zéro n’a guère été considérée sérieusement par les économistes, et l’apparition de la notion de « développement durable » a reporté le débat vers d’autres formes de croissance plutôt que vers l’idée d’un arrêt de celle-ci. Les deux objectifs restent pourtant fortement liés.