Navigation – Plan du site
Mécénats

Renouvellement du mécénat de la Fondation de l’Orangerie

Julie Béret
Traduction(s) :
Renewal of the Fondation de l’Orangerie Sponsorship

Entrées d’index

Mots-clés :

mécénat, orangerie, fondation
Haut de page

Texte intégral

Nathalie SauvanetAfficher l’image
Crédits : Patrick Imbert - Collège de France

1La Fondation de l’Orangerie pour la philanthropie individuelle apporte son soutien à deux projets d’importance du Collège de France : Salamandre, plateforme de mise à disposition des archives de l’institution, et le projet de recherche sur la photosynthèse artificielle dans le domaine des énergies renouvelables, porté par la chaire de Chimie des processus biologiques du Pr Marc Fontecave.

2Aujourd’hui, alors que la première phase du développement de Salamandre est achevée avec la mise en ligne de plus de 35 000 documents, la Fondation de l’Orangerie a renouvelé son soutien au Collège de France pour poursuivre la numérisation et donner au grand public l’accès le plus large à ses archives patrimoniales et scientifiques.

3Entretien avec Nathalie Sauvanet, directrice de la Fondation de l’Orangerie pour la philanthropie individuelle et responsable de l’Offre philanthropie individuelle de BNP Paribas Wealth Management.

Pourriez-vous nous présenter la Fondation de l’Orangerie pour la philanthropie individuelle ?

Nathalie Sauvanet La Fondation de l’Orangerie pour la philanthropie individuelle a été créée en 2008 à l’initiative de François Debiesse, responsable de BNP Paribas Wealth Management, le métier banque privée du groupe BNP Paribas. La banque privée accompagne ses clients dans la gestion de leur patrimoine. Depuis 2008, elle les conseille également lorsqu’ils souhaitent s’engager dans une action en faveur de l’intérêt général. La Fondation de l’Orangerie est une des propositions de cette offre d’expertise en philanthropie. Elle a pour but de fédérer les énergies de nos clients qui n’ont pas nécessairement le souhait, les moyens ou même le temps, d’initier leur propre action ou leur fondation.

En créant la fondation, notre volonté était d’apporter un accom­pagnement supplémentaire à nos clients dans une démarche qui va bien au-delà d’une simple facilité de gestion et, surtout, nous tenions à ce que notre action vienne compléter et non concurrencer celle des ONG et des organismes existants dans leurs recherches de fonds. La Fondation de l’Orangerie a su susciter de nouvelles vocations de donateurs.

Lorsqu’il a été question de l’objet de la fondation, notre idée a été de nous inspirer du premier métier d’une banque privée, préserver et transmettre un patrimoine, pour en faire la mission de la Fondation de l’Orangerie : la préservation et la transmission des patrimoines et des savoirs.

Comment choisissez-vous de soutenir un projet ?

N. S. La définition, volontairement très large, de l’objet de notre fondation nous permet de soutenir des initiatives dans tous les domaines : la santé, la culture, l’éducation, avec une approche spécifique, la préservation et la transmission des savoirs et d’un patrimoine. Ainsi, dans le domaine de la santé, on ne financera pas la construction d’un bâtiment mais on retiendra plutôt un programme de formation de personnels soignants.

Ensuite, nous avons une procédure et des critères de sélection stricts. Nos premiers critères sont bien entendus liés à la nature du projet, son public et son impact. Mais nous sommes aussi attentifs à la bonne gouvernance de l’organisme qui porte le projet et à son professionnalisme, valeurs essentielles à la réussite du projet et aux suivis que nous assurons pour nos donateurs.

Une fois un programme repéré, il doit être présenté et validé par les trois collèges qui composent la Fondation de l’Orangerie : le collège des fondateurs, celui des experts indépendants et le collège de donateurs.

En quoi les projets du Collège de France que vous avez choisi de soutenir répondent-ils aux attentes de vos donateurs ?

N. S. Il y a une véritable histoire entre la Fondation de l’Orangerie et le Collège de France. Un des tous premiers projets soutenus par la Fondation a été la numérisation des archives de Claude Lévi-Strauss. À cette occasion, nous avons pu prendre la mesure de l’implication des donateurs. C’est notamment l’engagement de l’un d’entre eux qui nous a incité à retenir ce projet qui, par ailleurs, correspondait parfaitement aux objectifs que nous nous sommes donnés de préservation et de transmission des savoirs. C’est à nouveau la conviction et l’investissement de nos donateurs qui nous a permis d’accompagner le Collège de France dans cette entreprise vaste et ambitieuse qu’est la numérisation et la diffusion de ses archives sur la plateforme dédiée, Salamandre.

François Debiesse, Président de la Fondation de l’Orangerie pour la Philanthropie individuelle :

« Lorsque j’ai décidé de créer un département d’expertise en philanthropie au sein de la banque privée, mon objectif était triple :
- conseiller et accompagner nos clients dans leurs intentions philanthropiques, car j’avais perçu à la fois leur demande et leurs besoins dans ce domaine,
- aider nos clients à servir l’intérêt général au travers de ces actions,
- et ainsi ajouter une nouvelle dimension de responsabilité à l’exercice de notre métier de banquier privé.
Je suis fier de ce partenariat et heureux qu’il fonctionne aussi bien. Les projets du Collège de France sont en parfaite résonnance avec la vocation de la Fondation de l’Orangerie d’« aider à préserver et à transmettre les savoirs et les patrimoines ».
Quel autre lieu en France représente un tel patrimoine intellectuel et incarne à un tel degré l’excellence dans la recherche comme dans la transmission du savoir ? Cette institution est, à mes yeux, unique car elle est à la fois un formidable lieu de mémoire de connaissances multiples, et un exceptionnel laboratoire où se préparent la France, la société, le monde et l’homme de demain. »

Haut de page

Table des illustrations

URL http://lettre-cdf.revues.org/docannexe/image/1838/img-1.png
Fichier image/png, 2,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Béret, « Renouvellement du mécénat de la Fondation de l’Orangerie », La lettre du Collège de France [En ligne], 38 | juin 2014, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 27 juin 2017. URL : http://lettre-cdf.revues.org/1838

Haut de page

Auteur

Julie Béret

Direction des Affaires culturelles

Haut de page

Droits d’auteur

© Collège de France

Haut de page