Navigation – Plan du site
Publications

Esther Duflo, Le Développement humain. Lutter contre la pauvreté (I). La Politique de l’autonomie. Lutter contre la pauvreté (II)

Paris, coédition Seuil-La République des idées, 2010.
p. 47

Plutôt que de réfléchir de manière abstraite à la réduction de la pauvreté dans les pays en voie de développement, Esther Duflo évalue concrètement et localement l’efficacité des programmes qui y sont menés. Pour ce faire, elle utilise une méthode fondée sur des expériences « randomisées » : sur le modèle des essais cliniques en usage en médecine, elle compare des localités ou des régions qui ont bénéficié d’une action spécifique (par exemple la construction d’une école) à celles qui n’en ont pas bénéficié. En confrontant les groupes tests avec les groupes témoins, on peut repérer ce qui fonctionne et ce qui échoue. Ces deux ouvrages rendent compte des résultats de plusieurs dizaines d’expériences réalisées in vivo au sujet des écoles au Kenya, des commissariats en Inde, de la distribution de moustiquaires en Afrique, du microcrédit, des aides au développement agricole, etc.

Le premier volume porte sur ce que les économistes appellent le « capital humain » (la promotion de la santé, l’investissement dans l’éducation, la formation des hommes), le deuxième sur les institutions (la lutte contre la corruption, l’élaboration d’une meilleure gouvernance, l’organisation des marchés).

Ancienne élève de l’École normale supérieure, Esther Duflo est professeur en économie du développement au MIT et cofondatrice du Abdul Latif Jameel PovertyAction Lab (J-PAL). Elle a été titulaire de la chaire «  Savoirs contre pauvreté  » au Collège de France pour l’année académique 2008-2009.