Navigation – Plan du site
Publications

Clôture de la 4e année polaire internationale

Colloque des 14 et 15 mai 2009, Paris, Les rapports de l’OPECST (Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques), n° 1785, 2010
Édouard Bard et Christian Gaudin
p. 3

La 4e année polaire internationale, qui s’était ouverte au Sénat le 1er mars 2007, vient de s’achever. Elle a permis, en faveur des pôles Nord et Sud, une mobilisation sans précédent de notre planète, aussi bien en termes scientifiques que politiques.

La 3e année polaire internationale de 1957-1958 a laissé un legs très important : lancement de la mesure continue de la concentration du CO2 dans l’atmosphère, construction des premières bases permanentes en Antarctique et conclusion, en 1959, du Traité de Washington faisant de ce continent un lieu international réservé à la science et à la paix.

La question méritait donc d’être posée : quel est l’apport de la 4e année polaire internationale ?